feuilleter plutôt par… ordre chronologique des peintures
12 septembre 2012
dimensions : L30xH30 cm
support : toile
technique : acrylique
dominante(s) : bleu

Ça brûle liquide un nénuphar en plein musée.
Les saisons s’entrereflètent, l’eau change pas de peau.

Si peu à faire flotter, tant de ciel à restituer.
Le souffle se trace chemin comme courant.

L’ombre de l’ombre, même par rebond, on la calcule jamais.
Chaleur sans flamme, évaporation sans eau, réverbération sans lumière.

Une chute, une distance.
Quelque chose de l’ordre du retournement.

Le contraire : la propulsion, interstellaire.
Un nuage d’hydrogène, une nébuleuse.

Au loin : Venise.