feuilleter plutôt par… ordre chronologique des peintures
25 février 2004
dimensions : L40xH40 cm
support : toile
technique : acrylique
dominante(s) : vert

pas de regard aux plantes qui ne sache des eaux
la profondeur
aveugles elles tètent
la langue pendue d’un buisson trop taillé
sur l’ombre de leur envol
(ou celle de leur chute)
au silence d’un matin où le soleil s’est oublié
derrière l’orage qui passe
derrière les bouches détrempées
et leurs échos d’épines

rien ne bouge que des pétales

alourdis de pluie

et quelques fourmis

qui pensent faire dans la fleur
le tour de la question